Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Se souvenir de Boughera El-Ouafi

Dans son édition d'aujourd'hui, L'Equipe revient sur le destin d'Ahmed Boughera El-Ouafi. Qui ça ? Rien de moins que le champion olympique du marathon à Amsterdam en 1928. A l'époque, la France n'a d'yeux que pour Jules Ladoumègue qui ne décrochera que l'argent sur 1500 m. La victoire de Boughera El-Ouafi va passer complètement inaperçu. Parce qu'il est d'origine algérienne et que la presse de l'époque a du mal à le considérer comme un "vrai" français ? Sans doute. Cet ouvrier de Renault sombrera ensuite dans l'oubli malgré les efforts d'Alain Mimoun, son successeur à Melbourne, en 1956, qui lui sera considéré comme un héros national. L'époque est alors à la fierté coloniale. Ceci explique cela. Ahmed Boughera El-Ouafi vivra une existence misérable, terminée dans une fusillade en 1959 aux circonstances très troubles. Il repose au cimetière musulman de Bobigny. Anonyme comme il l'a été durant presque toute sa vie.

 

Boughera_El_Ouafi_(Amsterdam_1928).jpg



31/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres